Archive pour mars, 2012

IGB dans vivement dimanche

28 mars, 2012

igor et grichka chez michel drucker dimanche prochain sur france 2

21 mars, 2012

 dans Liens media_xll_4707332© photo news.

Un chercheur du CNRS a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à une peine symbolique pour avoir publié sur internet un projet de thèse de Grichka Bogdanoff.

Le 19 mars 2011, Grégoire Bogdanoff, alias Grichka, portait plainte contre ce chercheur de 38 ans après avoir constaté que la première ébauche de sa thèse, datant de 1992, était diffusée sur internet. Grichka Bogdanoff, qui avec son frère Igor s’est rendu célèbre par ses émissions de télé sur la science et la science-fiction, estimait que cette diffusion constituait une violation de ses droits d’auteur.

Face aux juges, le chercheur avait expliqué avoir voulu enrichir le débat et revendiqué un droit à la critique vis-à-vis des affirmations scientifiques des frères Bogdanoff. Dans son jugement, le tribunal a estimé que la reproduction sur son site de cette thèse, sans l’aval de son auteur, ainsi que les commentaires l’accompagnant, « manifestait davantage une vive animosité, voire le dénigrement, qu’une invitation à un débat serein ».

Toutefois, le tribunal ne l’a condamné qu’à une amende de 2.000 euros avec sursis, ainsi qu’à un euro de dommages et intérêts à Grichka Bogdanoff. « Au regard des circonstances des faits et de la personnalité du prévenu, relativisent les magistrats de la 31e chambre, il y a lieu de mettre en place un simple avertissement ». A ce titre, la condamnation du chercheur ne sera pas inscrite sur le bulletin numéro deux de son casier judiciaire, document qui peut être demandé par certaines autorités administratives.

Dans un communiqué, Grichka Bogdanoff se réjouit de cette décision mais dit vouloir « poursuivre l’action en justice afin que toute la lumière soit faite sur le faux rapport du CNRS à l’origine du scandale ». Selon lui, « cette première condamnation prouve l’existence de malveillances internes au CNRS qui n’a d’ailleurs pas hésité à se déclarer solidaire du prévenu ».

En octobre 2010, l’hebdomadaire Marianne avait publié des extraits d’un rapport du CNRS de 2003 affirmant que les thèses de doctorat passées par les frères Bogdanoff n’avaient « pas de valeur scientifique ». Les deux animateurs avaient alors dénoncé un document « anonyme » provenant « d’individus isolés » qu’ils avaient promis de traîner en justice.

Mardi, le CNRS regrettait que les frères Bogdanoff aient « choisi la voie judiciaire sans avoir préalablement demandé au chercheur de retirer le document publié » qui n’aurait été consulté que par « 62 personnes ». « Ce jugement ne porte en aucune manière sur les aspects scientifiques du débat », tient à préciser le Centre national de la recherche scientifique. « Dans le cadre de sa défense, poursuit l’organisme, le chercheur a soutenu qu’il pensait ce document public, puisque toutes les thèses le sont ».

« Il avait agi dans le cadre habituel du débat scientifique et n’avait évidemment tiré aucun avantage financier de cette publication », relève encore le CNRS, observant que « dans un débat scientifique normal, on ne serait d’ailleurs jamais arrivé devant un tribunal ».

la justice donne raison à grichka!

21 mars, 2012

Un chercheur condamné pour avoir publié un projet de thèse de Grichka Bogdanoff

Grichka Bogdanoff (C) arrive à l'église Saint-Germain des Prés à Paris, le 07 juillet 2010

Grichka Bogdanoff (C) arrive à l'église Saint-Germain des Prés à Paris, le 07 juillet 2010
Grichka Bogdanoff (C) arrive à l’église Saint-Germain des Prés à Paris, le 07 juillet 2010 Bertrand Langlois AFP/Archives

la justice donne raison à grichka! dans Liens

Un chercheur du CNRS a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à une peine symbolique pour avoir publié sur internet un projet de thèse de Grichka Bogdanoff, selon un jugement consulté mardi par l’AFP.

Le 19 mars 2011, Grégoire Bogdanoff, alias Grichka, portait plainte contre ce chercheur de 38 ans après avoir constaté que la première ébauche de sa thèse, datant de 1992, était diffusée sur internet.

Grichka Bogdanoff, qui avec son frère Igor s’est rendu célèbre par ses émissions de télé sur la science et la science-fiction, estimait que cette diffusion constituait une violation de ses droits d’auteur.

Face aux juges, le chercheur avait expliqué avoir voulu enrichir le débat et revendiqué un droit à la critique vis-à-vis des affirmations scientifiques des frères Bogdanoff.

Dans son jugement, le tribunal a estimé que la reproduction sur son site de cette thèse, sans l’aval de son auteur, ainsi que les commentaires l’accompagnant, « manifestait davantage une vive animosité, voire le dénigrement, qu’une invitation à un débat serein ».

Toutefois, le tribunal ne l’a condamné qu’à une amende de 2.000 euros avec sursis, ainsi qu’à un euro de dommages et intérêts à Grichka Bogdanoff.

« Au regard des circonstances des faits et de la personnalité du prévenu, relativisent les magistrats de la 31e chambre, il y a lieu de mettre en place un simple avertissement ».

A ce titre, la condamnation du chercheur ne sera pas inscrite sur le bulletin numéro deux de son casier judiciaire, document qui peut être demandé par certaines autorités administratives.

Dans un communiqué, Grichka Bogdanoff se réjouit de cette décision mais dit vouloir « poursuivre l’action en justice afin que toute la lumière soit faite sur le faux rapport du CNRS à l’origine du scandale ».

Selon lui, « cette première condamnation prouve l’existence de malveillances internes au CNRS qui n’a d’ailleurs pas hésité à se déclarer solidaire du prévenu ».

En octobre 2010, l’hebdomadaire Marianne avait publié des extraits d’un rapport du CNRS de 2003 affirmant que les thèses de doctorat passées par les frères Bogdanoff n’avaient « pas de valeur scientifique ».

Les deux animateurs avaient alors dénoncé un document « anonyme » provenant « d’individus isolés » qu’ils avaient promis de traîner en justice.

Mardi, le CNRS regrettait que les frères Bogdanoff aient « choisi la voie judiciaire sans avoir préalablement demandé au chercheur de retirer le document publié » qui n’aurait été consulté que par « 62 personnes ».

« Ce jugement ne porte en aucune manière sur les aspects scientifiques du débat », tient à préciser le Centre national de la recherche scientifique.

« Dans le cadre de sa défense, poursuit l’organisme, le chercheur a soutenu qu’il pensait ce document public, puisque toutes les thèses le sont ».

« Il avait agi dans le cadre habituel du débat scientifique et n’avait évidemment tiré aucun avantage financier de cette publication », relève encore le CNRS, observant que « dans un débat scientifique normal, on ne serait d’ailleurs jamais arrivé devant un tribunal ».

Imprimer Envoyer à un ami Partager sur Facebook Flux RSS Augmenter la taille Diminuer la taille

igb sur une nouvelle chaine tnt peut être

20 mars, 2012

Bientôt une chaîne TNT entièrement consacrée à la science ?

Partager

5Votre avis :Bonne nouvelle

8InquiétantFascinantIntéressantEtonnant

Info rédaction, publiée le 19 mars 2012
<!– La chaine Science News pourrait bien nous en apprendre ! –>La chaine Science News pourrait bien nous en apprendre !

La société Science Media SAS s’est portée candidate à l’obtention d’une fréquence TNT HD. Objectif : créer une chaîne de télévision entièrement consacrée aux sciences, aux techniques et destinée à tous les âges.

Fans des émissions E=M6 ou C’est pas sorcier, avides lecteurs de Science et vie, adeptes des magazines à la Discovery Channel, voilà une nouvelle qui devrait vous réjouir. Si vous trouviez que l’offre TNT et la télévision en général manquait de science, ce déficit pourrait bien être résolu très prochainement. Le 9 mars dernier, le Conseil supérieur de l’Audiovisuel a en effet auditionné une toute nouvelle chaîne pour une diffusion TNT HD. Sa particularité ? Elle est entièrement consacrée aux sciences et aux techniques.

Baptisée Science News, elle a été imaginée par la société Science Media SAS et a d’ores et déjà reçu le soutien de nombreux professionnels : « des collaborateurs de l’Institut de France (Académie des Sciences), du CIRAD, de l’Institut Pasteur, plusieurs prix Nobels et de nombreuses grandes écoles et universités françaises« , explique un communiqué. Elle a également fait l’objet d’une pétition qui a reçu plus de 60.000 signatures de chercheurs, inventeurs, parents ou encore étudiants… car la chaîne entend bien atteindre un public large et s’adresser à tous, de l’enfant à l’expert.

Pour cela, ses créateurs ont imaginé une vaste programmation mêlant magazines, documentaires, talk-show ou encore divertissements scientifiques. Sa mission quotidienne sera ainsi « d’éveiller la curiosité des téléspectateurs, les accompagner dans la compréhension de l’actualité et les divertir en même temps, sans oublier la grande question récurrente : « Comment ça marche ?« , indique le communiqué. Les émissions seront animées par des journalistes mais y participeront également des personnalités telles que Michel Chevalet, Nicolas Goldzhal (E=m6), Jacques Peyrache (Temps-X) ou encore les frères Bogdanoff. Les sujets abordés iront ainsi des technologies, à la santé en passant par l’environnement, la robotique ou même l’archéologie.

Et comme les enfants sont particulièrement friands de ce genre de sujets, certaines plages horaires, notamment le mercredi, leur seront réservées avec des émission-ateliers ou encore des documentaires. Toutefois, plus de 50% de la grille sera consacrée aux « News » de la chaîne : « présentés par un binôme de journalistes renouvelés à chaque édition, des journaux réactualisés permettront de retrouver à tout moment l’actualité scientifique et technique mondiale« . De quoi ravir les curieux et autres avides de connaissances, espérons donc que le projet aboutira.

Pour soutenir la chaîne ou en apprendre plus, c’est par ici : http://leonardtv.fr/

›11 commentaires


Photo par défaut
: ): (; ): p: o: \: x:’(: |8 )x DB ): *

igb au salon du livre le 17 mars

19 mars, 2012

Résultats (2) : Nom de l’auteur bogdanov

Trier par :ordre décroissant Dateordre décroissant Nom

igb au salon du livre le 17 mars dans Liens D2
flag_FR dans Liens IGORBOGDANOV
*
17h00 -
LA MARTINIERE EDITIONS ( N21 )
D2
flag_FR GRICHKABOGDANOV
*
17h00 -
LA MARTINIERE EDITIONS ( N21 )

19 mars, 2012

Olivier Bourg : rencontre du troisième type avec les frères Bogdanoff

Igor et Grichka Bogdanoff
Igor et Grichka Bogdanoff

L’humoriste Olivier Bourg a piégé pour Fun Radio Belgique les célèbres frères Bogdanoff en tentant de se faire passer pour un de leur confrère scientifique.

 

Une supercherie qui a tenu jusqu’au moment où Olivier Bourg a avoué avoir rencontré des extraterrestres sur le plateau ardéchois. Des aliens qui ont enlevé le personnage d’Olivier Bourg dans leur vaisseau, où se trouvaient Coluche et Michael Jackson.

 

Un canular téléphonique qui a été diffusé peu de temps après que les frères Bogdanoff aient officiellement déclaré au « Parisien » leur intention de voter pour  Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle à venir. Cliquez ici pour écouter Olivier Bourg piéger les frères Bogdanoff.

 

igb soutiennent nicolas sarkozy

9 mars, 2012

Les frères Bogdanoff annoncent qu’ils voteront pour Nicolas Sarkozy

Les frères Bogdanoff annoncent qu'ils voteront pour Nicolas Sarkozy

Les frères Bogdanoff annoncent, ce matin, dans le Parsien, qu’ils voteront pour Nicolas Sarkozy

Les jumeaux les plus célèbres de la télé, déjà sarkozystes en 2007, choisiront de nouveau le président sortant.

Les jumeaux cathodiques affirment, lyriques : « Nous voteront Sarkozy, arce qu’ily a quelque chose d’indéplaçable en lui. Parce qu’il pose franchement cette question : de quelle vérité l’homme est-il capable ? »